Faut-il opter pour le neuf ou pour l’ancien dans un investissement locatif ?
Si vous aimez alors partagez

Les investissements locatifs restent de bonnes affaires, et ce, malgré le contexte économique actuel. La bulle immobilière belge ne risque pas de mettre longtemps avant de reprendre. Selon les sondages d’ailleurs, à cause de la vague de divorce causée par le confinement, la recherche de location risque d’exploser dans peu de temps dans le pays. Mais une question se pose : quelle est la meilleure affaire pour ce genre de placement : le neuf ou l’ancien ?

Les avantages d’investir dans le neuf

Le neuf est l’investissement locatif le plus prisé en Belgique, et ce, même s’il est rare de trouver une nouvelle construction en centre-ville à cause du manque de place. Avec ce genre de placement, vous pouvez gagner rapidement de l’argent et n’aurez aucune démarche de remise aux normes à faire. C’est plus rassurant.

Par ailleurs, les biens neufs sont plus esthétiques et modernes. Ils sont plus simples à relouer et séduire davantage de locataire par leur confort et leur design. Appartement en copropriété ou résidence de luxe : en Belgique, les biens neufs ne manquent pas. Il reste à trouver le financement pour en devenir propriétaire. Car, en effet, ce genre de placement coute cher.

Par contre, les démarches pour l’acquisition d’un bien neuf sont moins compliquées et plus rapides. En moyenne, vous pouvez devenir propriétaire en 5 mois avec une nouvelle construction contre 6 à 8 mois avec un bien ancien.

Les inconvénients d’investir dans l’ancien

Les anciens sont un peu moins prisés par les ivestisseurs, et ce, malgré le prix au m2 qui est moins cher que les biens neufs. Et pour cause, la différence de prix est largement rattrapée par le devis des travaux à faire avant l’exploitation du bien en question. L’expert en comptabilité à Forest en Belgique ne recommande pas généralement ce genre de placement. Et pour cause, il peut être un gouffre immobilier. Les chantiers à faire peuvent couter plus cher que le prix du bien. Ce qui peut être dommage surtout si vous avez investi à crédit.

Sans compter que les travaux retardent l’exploitation du bien. Vous devez passer par quelques mois de chantier avant la mise en location. Ce qui augmentera vos chances de surendettement si vous avez opté pour un crédit immobilier pour financer votre projet.

Enfin, sachez que les frais de notaires pour un investissement dans un bien ancien sont généralement plus chers que ceux dans un bien neuf.

Tout est une question de gout

Que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, selon l’expert en comptabilité à Forest et à Ixelles en Belgique, ce genre de placement vous ouvre les portes vers des abattements fiscaux. En effet, rééchelonné encore pour cette année, les dispositifs comme Pinel ou autres sont éligibles aussi bien dans un cas comme dans l’autre.

En outre, les investissements locatifs vous garantissent toujours une certaine stabilité financière si vous savez choisir vos locataires. Avec de bons payeurs, vous pouvez minimiser les risques de surendettement. Vous pouvez utiliser le loyer pour le financement d’autres projets ou simplement pour augmenter votre niveau de vie .


Si vous aimez alors partagez
News Reporter