Comment réussir vos rétrospectives agiles?
Si vous aimez alors partagez

Si vous adoptez la méthode agile Scrum pour conduire un projet, vous aurez notamment à déterminer des Sprint et à terminer ceux-ci par des rétrospectives. Qu’est-ce qu’une rétrospective et comment la réussir ? On vous explique.

Les différents types de rétrospectives agiles

Le développement agile retrospectives nécessite la mise en place de sprint ou itérations d’une durée courte, deux semaines par exemple, avec des tâches et objectifs à réaliser. Et pour faire le point sur chaque sprint, vous devez réunir l’équipe dans ce l’on appelle une rétrospective agile. Mais ce n’est pas sa seule vocation.

En effet, les rétrospectives agiles existent sous différentes formes et ont différents objectifs. C’est un levier d’amélioration qui peut être utilisé à différents niveaux. On retrouve ainsi les rétrospectives de release ou de projet qui visent à vérifier l’efficacité du processus agile et à mesurer le développement du projet.

On peut aussi organiser des rétrospectives régulières pour mieux définir les valeurs d’une équipe ou revoir son organisation. Il existe aussi différentes méthodes comme la méthode d’Edward de Bono, la méthode des 5 pourquoi et la méthode du top 5.

Les étapes d’une rétrospective agile

Bien qu’il existe différents objectifs, méthodes et exercices pour les rétrospectives, les étapes restent les mêmes. La première étape est de préparer le terrain pour mettre tous les participants à l’aise et les engager. C’est bien aussi d’expliquer brièvement à quoi ils doivent s’attendre.

La deuxième étape est de recueillir les données nécessaires : avancement des tâches, difficultés rencontrées, processus approuvés, etc. Il serait ensuite temps de discuter les données récoltées pour identifier les difficultés, les erreurs et les réussites. Puis vient la quatrième étape : trouver des solutions. Chacun propose ses idées, on les discute et on vote. Il existe différentes manières d’aborder cette étape et d’arriver à des décisions. Et c’est important pour finir se mettre d’accord sur un processus à suivre et distribuer les tâches s’il y en a.

Comment améliorer vos rétrospectives agiles ?

Si vous souhaitez réussir vos rétrospectives, il faut adopter les bonnes attitudes. Tout d’abord, l’animateur ou animatrice devrait savoir comment gérer la séance, quand contribuer et ce qu’il ne peut pas faire. Il ne faut pas forcer les gens qui ne sont pas confortables à parler, et surtout laisser le temps de réfléchir.

L’important est d’aboutir à des actions pertinentes, même si de petite quantité, et qui doivent être SMART (spécifique, mesurable, acceptable, réalisable et temporellement définie). Pour l’application de ces actions, il vaut mieux laisser l’appropriation à l’équipe. Vous pouvez aussi vous aider d’outils efficaces comme celui que vous propose le site teammood.com. Il vous permet de suivre le bien-être de votre équipe grâce à un checkup quotidien réalisé par email en quelques secondes. Le suivi est anonyme pour que les personnes questionnées soient à l’aise et honnêtes.

Des membres qui peuvent s’exprimer librement et un animateur qui maîtrise bien son rôle sont indispensables. Il ne faut pas aussi hésiter à donner la chance aux membres s’ils souhaitent animer une future rétrospective.


Si vous aimez alors partagez
News Reporter