Les mauvaises habitudes qui peuvent affecter la fertilité
Si vous aimez alors partagez

Le maintien d’habitudes de vie saines favorise non seulement le bon état de santé, mais vous procure également un bien-être général et une meilleure qualité de vie.En effet, les piliers de base d’une vie saine sont essentiellement la pratique régulière de l’exercice physique et une alimentation salubre et équilibrée. Si vous adoptez ces deux rituels, vous pourrez prévenir de nombreux problèmes de santé qui pourraient affecter votre vie à moyen et long terme.

Et ce n’est pas tout, si vous n’accordez pas l’attention nécessaire à vos habitudes, cela est également susceptible de compromettre vos projets futurs. Nous ne voulons pour exemple que le cas de la grossesse.

Quels sont les mauvaises habitudes qui peuvent influencer vos chances de concevoir ?

Pour mener un mode de vie sain qui soutient naturellement la fertilité, vous devez éviter :

  • Le tabagisme entraîne la perte des ovules ,dérégularise la fonction de reproduction et peut même causer une ménopause précoce. A cela, s’ajoute un risque accru de grossesse extra-utérine et d’avortement. Par ailleurs, il est à noter que le tabagisme affecte non seulement la fertilité des femmes, mais aussi celle des hommes. Ces derniers ont généralement un nombre de spermatozoïdes inférieur, et de plus grandes anomalies dans la forme et la fonction du sperme.
  • Un autre facteur non moins dangereux est le stress, susceptible d’engendrer des difficultés pour tomber enceinte et de grandes chances d’avortements. A en croire les statistiques, 15% des couples ayant des problèmes de procréation n’ont pas de cause physiologique apparente , mais souffrent d’anxiété et de stress chronique. Cela est communément liée à la forte envie d’avoir un enfant, l’angoisse, les frictions dans le couple, les attentes, la pression sociale de l’environnement ou des sentiments de frustration. Tous ces facteurs génèrent chez le couple un stress psychologique.
  • La consommation de boissons alcoolisées affecte indirectement la fertilité, en entraînant des lésions chroniques du foie , et provoquer des cycles menstruels et des périodes anovulatoires irréguliers.
  • Drogues: Certaines drogues, comme le cannabis ou la marijuana, provoquent l’absence de règles (aménorrhé) , réduisant ainsi le nombre d’ovulations, et par conséquent les chances de grossesse. Pour le cas des hommes, la cocaïne ou la marijuana pourraient réduire la production de sperme , ainsi que sa qualité.
  • Caféine: Une consommation accrue de caféine peut interférer avec les contractions musculaires provoquant le passage des ovules des ovaires à l’utérus par les trompes de Fallope. En outre, selon plusieurs études, une forte consommation de caféine chez les femmes enceintes peut provoquer des naissances prématurées et au faible poids.
  • Mauvaise alimentation: une alimentation mal entretenue peut avoir divers effets sur le corps et, bien entendu, sur la fertilité. Il est nécessaire de garder à l’esprit qu’une alimentation saine et équilibrée est l’un des piliers consubstantiels à la bonne santé. Il est également important de maintenir un régime alimentaire approprié afin de ne pas tomber dans les deux extrêmes (le faible poids ou le surpoids).
  • Sport: le manque de pratique sportive ou son excès peuvent affecter la fertilité. Le sport est, avec une alimentation saine et équilibrée, le fondement optimal d’une vie saine.

Si vous aimez alors partagez
News Reporter

Laisser un commentaire